Les personnes qui ont des difficultés à lire et à écrire puissent agir comme citoyen à part entière.